La route entre la frontiere avec la Bolivie (au niveau du volcan Ollague) et Calama est tres desertique, et parsemee de salars et volcans. Il y a aussi une ligne de chemin de fer qui relie la frontiere a Calama, mais seuleument pour les marchandises.

DSC04060

Calama est une ville perdue au milieux de deserts, et de mines de cuivres. L'eau des ruisseaux est polluee par l'activite miniere. Il y a une grande rue commercante, mais en dehors de cela pas grand chose a faire, en plus les prix sont dans l'ensemble assez eleves. Du coup, je pars rapidement a Arica, au nord du Chili le long de la cote. Cela fait du bien de revoir un peu l'ocean après des semaines dans les montagnes.

DSC04083

Arica est une ville balneaire sympa. Il y a le morro de Arica où a eu lieu une bataille lors de la Guerre du Pacifique. Cette Guerre du Pacifique opposa le Chili au Perou et a la Bolivie entre 1879 et 1884. Suite a cette guerre, la Bolivie aura perdue son unique acces à la mer. Le Perou quant a lui perdit la region de Tarapacá. Ces deux territoires font maintenant partie du territoire chilien. La paix entre le Chili et la Bolivie fut signee en 1904. Ce traite de paix resta malgre tout source de tensions diplomatiques entre les deux pays durant tout le XXe siecle étant donne que la Bolivie avait perdu tout acces à l'ocean Pacifique.

DSC04116

Les plages sont jolies et agréables, il y a de nombreux surfers qui s'entrainent, et je crois qu'Arica est un spot particulieremnent connu dans le monde des surfers pour ses grandes vagues de 7 a 8m vers le mois d'août. J'ai aussi appris que Gustave Eiffel etait venu ici pour realiser l’église d’Arica. Ci-dessous, on remarque des tas qui correspondent a du minerais de cuivre pret pour l'exportation.

DSC04119